Rechercher ma location de vacances

Nombre de vacanciers


Gîtes de Raphaëlle et Jean Renucci à Feliceto

Gîtes de Raphaëlle et Jean Renucci à Feliceto

Portrait de Raphaëlle et Jean Renucci

gites-corsica-raphaelle-jean-renucci

Bonjour Madame et Monsieur Renucci, pouvez-vous vous présenter s'il vous plaît ?

Nous sommes Raphaëlle et Jean Renucci. J’ai 43 ans et mon mari en a 60.

Avant d’adhérer aux Gîtes de France, je travaillais dans le domaine culturel et plus précisément pour l’association Aria ainsi que pour le festival culturel d’Olmi-Capella. Au moment d’avoir notre fille, j’ai complètement changé de domaine et me suis orientée vers l’hôtellerie en apportant mon aide dans l’hôtel familial de mon mari qui se trouve à Feliceto. Même si les horaires étaient contraignants et le rythme difficile à gérer avec ma vie de famille, le contact avec les clients fut un véritable coup de cœur pour moi. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons ouvert des gîtes, cette activité était dans la continuité de l’hôtellerie, et me permettait de la pratiquer à mon propre rythme. Pour sa part, mon mari est architecte.


Où se trouvent vos gîtes ?


Nos deux gîtes se trouvent à Feliceto, un village où nous avons toujours habité. Notre maison se trouve d’ailleurs à deux pas des locations, ce qui nous permet d’être disponibles en permanence pour nos locataires et de gérer les gîtes de la meilleure manière possible.

A leur arrivée, nous leur proposons un petit livret d’accueil dans lequel se trouvent tous les restaurants et bons plans que nous conseillons. Bien évidemment, nous les avons tous testés ! Les adresses des lieux incontournables sont également indiquées. Qu’il s’agisse des forêts ou randonnées à proximité, ou encore des lieux incontournables comme le couvent de Corbara ou encore Calvi.

Quand avez-vous eu envie de vous lancer dans cette activité et combien de temps cela a-t-il pris ?


Nous avons songé à ouvrir des gîtes il y a une dizaine d’années. Mon expérience dans l’hôtellerie fut, certes, une découverte, mais surtout un véritable coup de cœur ! Je ne voulais pas faire autre chose ! Nous avons donc trouvé un compromis avec mon mari… l’ouverture des gîtes.

La réalisation du premier, La Bergerie, nous a pris un peu plus d’un an, car il s’agissait d’une vieille bâtisse familiale, une ancienne bergerie qui était inexploitée. Nous sommes partis de quasiment rien ; il n’y avait que les murs !

Quant au second hébergement, il s’agit d’une construction entièrement récente. Nous avions un terrain dont nous ne voulions pas nous débarrasser dans le village… après quelques temps, ça nous a paru plus que logique d’y ériger une maison et d’en faire un nouveau gîte. Là encore, le temps de construction fut de l’ordre d’un peu plus d’un an.


Comment s'est déroulée la réalisation de votre projet ?


Mon mari étant architecte, c’est lui qui s’est occupé de tout. Il s’est chargé de faire les plans de A à Z, il a choisi les différents matériaux, puis nous avons fait appel à des artisans locaux. Pour ma part, je me suis chargée de l’aspect pratique.

D’une maison à l’autre, on peut voir que les matériaux diffèrent, et c’est tout à fait normal. Dans la bergerie par exemple, nous souhaitions quelque chose de rustique, d’où l’utilisation de la terre cuite. Dans le second gîte en revanche, on peut constater que c’est plus moderne avec notamment du carrelage.


Quelles motivations ont animé votre choix ?


Grâce à mon expérience dans l’hôtellerie, j’ai immédiatement été comblée par le contact humain et les différents échanges avec les touristes. Avoir l’opportunité de faire découvrir ma région et ses secrets constituent une chance extraordinaire ! C’est d’ailleurs cette relation que nous souhaitions recréer en ouvrant des gîtes. Il n’était nullement question de faire du commerce ou une toute autre activité ; je préfère être l’ambassadrice de ma région auprès des clients.

Lorsqu’ils arrivent, nous essayions d’ailleurs de leur proposer le meilleur accueil possible, avec notamment un petit panier contenant une bouteille de vin, un paquet de gâteaux faits maison, sans oublier quelques produits locaux. Il m’arrive également de leur fournir un paquet de café, car c’est toujours utile !

Au début, nous louions notre premier gîte sans passer par les Gîtes de France ; puis quelqu’un de notre entourage nous en a vanté les bienfaits. Nous avons donc contacté les Gîtes de France Corse et ça a immédiatement collé ! C’est très agréable de pouvoir travailler avec des gens sur place plutôt qu’avec une centrale internationale. Le contact permanent et le suivi des propriétaires confèrent à cette activité un aspect plus authentique.


Avez-vous une anecdote ou une belle histoire à nous raconter ?


Toutes nos locations sont différentes, mais il y en a une qui nous a marqués. Nous avions eu un couple de clients en vacances avec un enfant qui était du même âge que notre fille. L’entente s’est faite naturellement ; les enfants jouaient ensemble alors que les parents discutaient. D’une année sur l’autre, ils sont revenus dans notre gîte en tant que clients, puis chez nous en tant qu’amis. De notre côté, nous sommes allés les voir à Paris et nous avons même passé les fêtes de fin d’année ensemble il y a un an. A présent, ils vivent en Afrique du Sud… nous avons donc pour projet d’y partir en vacances pendant l’hiver !.



Merci Madame et Monsieur Renucci, votre histoire donne envie de découvrir vos gîtes...


Inscrivez-vous à la newsletter

Pour être informé de nos actualités et promotions, merci de nous indiquer votre email.