Accueil >
Gîte de Marie-Pierre Germain à Brando

Gîte de Marie-Pierre Germain à Brando

Pour vos vacances en Corse, vous souhaitez séjourner dans une région de caractère aux paysages divers et variés comme le Grand Bastia ? Et si vous alliez dans le Cap Corse, et plus précisément à Brando, chez Marie-Pierre Germain ?
Votre hôte se fera un plaisir de vous accueillir dans son gîte et de vous conseiller les sites incontournables de la région

Portrait de Marie-Pierre Germain

selfie femme

Bonjour Madame Germain, pouvez-vous vous présenter s'il vous plaît ?

Bonjour, je m’appelle Marie-Pierre Germain.
Je suis artiste, sculptrice et plasticienne depuis plus de 30 ans.
En 2005, j’ai hérité d’une maison de famille dans le Cap Corse. J’ai décidé de la rénover puis de la transformer en maison d’hôtes, tout en y installant mon atelier et en y exposant certaines de mes œuvres de temps en temps. Aujourd’hui cette maison d’hôtes est devenue un gîte.

Où se trouve votre gîte ?

Mon gîte se trouve à Brando, dans le Cap Corse. Cette localisation est idéale pour profiter au mieux des merveilles de la nature. Il y a, par exemple, beaucoup de randonnées de moyenne montagne qui mènent les touristes vers de vieux villages à l’allure splendide. Il ne faut pas non plus négliger le sentier des douaniers, une balade agréable en bord de mer, accessible depuis Macinaggio.


Par ailleurs, le Cap Corse regorge d’artisans qui méritent d’être découverts. Il y a notamment une poterie très agréable dans la vallée de Sisco. Comme je suis très attirée par les édifices patrimoniaux, il n’est pas rare que je conseille à mes hôtes de visiter les maisons d’Américains, à l’instar de la Villa Ramelli à Sisco. Aujourd’hui, c’est un lieu d’exposition artistique où sont organisées de nombreuses soirées. Elle permet de découvrir les artistes insulaires.

Pour ma part, si j'apprécie autant ma région, c'est parce que j’ai vécu en Corse quand j’étais jeune. J’y revenais tous les ans.  Puis à un certain moment, j’ai eu besoin de revenir me ré-ancrer en Corse et de retrouver le berceau de ma famille. Ça m’a d’ailleurs permis de me projeter dans mon art et de donner un nouveau souffle à ma sculpture avec la proximité de l'Italie et de la ville de Carrare en Toscane.


Quand avez-vous eu envie de vous lancer dans cette activité et combien de temps cela a-t-il pris ?

J’ai souhaité me lancer dans l’activité de maison d’hôtes dès mon retour en 2005. Certes, il fallait effectuer quelques travaux de rénovation avant cela, mais ce fût rapide. En six mois, tout était terminé.

Aujourd’hui encore, je ne manque pas une occasion de redécorer une pièce, ou d’y ajouter certaines œuvres d’art.


Comment s'est déroulée la réalisation de votre projet ?

Comme il s’agit d’une maison qui a 50 ans, il a fallu moderniser certains aspects, comme par exemple les salles de bain. Pour ce faire, j’ai fait appel à des artisans insulaires.

Comme je suis passionnée de décoration, je m’en suis occupée moi-même. J’aime bien chiner, me mettre en quête de beaux tissus… Je m’applique d’ailleurs à acheter des éléments typiquement corses, de les marier avec mes meubles de famille, eux aussi insulaires. Mes sculptures et mes œuvres à l'encre de chine sont aussi présentées.


Quelles motivations ont animé votre choix ?

Si j’ai choisi d’ouvrir une maison d’hôtes, c’est avant tout pour rencontrer de nouvelles personnes et faire découvrir mon île. Cette activité est le meilleur moyen d’initier des touristes du monde entier à cet univers et à ses lieux tous plus magiques les uns que les autres.

Il est également très important pour moi que mes hôtes se sentent comme dans une maison de famille, parfaitement à l’aise.

Pour ce qui est de l’accueil, je n’ai pas de règle particulière. Une chose est sûre, je suis toujours très heureuse de les accueillir et de partager un moment avec eux selon la disponibilité de tous.

Quand j’ai fait le choix de me lancer dans cette activité, je n’y connaissais rien. Des amis qui avaient une maison d’hôtes sur le continent m’ont alors parlé des Gîtes de France et m’en ont vanté le professionnalisme et toute l’aide qu’ils pouvaient m’apporter. Je me suis donc rapprochée du relais de Corse pour avoir quelques informations. J’ai parlé de mon projet, le conseiller m’a détaillé les différentes normes requises pour la catégorie des 3 épis. J’ai donc fait les travaux puis j’ai intégré les Gîtes de France Corse en 2006.


Avez-vous une anecdote ou une belle histoire à nous raconter ?

J’ai vécu beaucoup de bons moments avec mes hôtes. Un soir par exemple, j'avais invité mes clients à un apéritif afin de partager un moment convivial.
Après quoi, le lendemain, quand je suis rentrée chez moi à la fin de la journée, ils avaient pris l’initiative d’organiser un grand dîner pour me remercier. Ils avaient fait les courses, avaient dressé la table et m’avaient invitée chez moi. C’était merveilleux et vraiment très agréable !



Merci Madame Germain, votre histoire donne envie de découvrir votre maison d'hôtes...