Accueil >
Le maquis corse

Le maquis corse

gites-corsica-maquis-corse-nature-visite

Vous désirez en apprendre plus sur le fameux maquis corse et les mythiques essences qui le composent ? Enivrez-vous de son parfum et de son aspect insaisissable qui font de la Corse une île verte et pleine de ressources !
Chênes, oliviers, châtaigniers, pin laricciu, crocus, romarin, cyclamens et autres merveilles du maquis corse vous attendent pour vos vacances en Corse !


L'un des mémorialistes de Napoléon à Sainte- Hélène, le comte de Las Cases, rapporte que l'Empereur s'arrêtait sur les charmes de sa terre natale. « Tout y était meilleur, disait-il, il n'était pas jusqu'à l'odeur du sol même ; elle lui eût suffi pour le deviner les yeux fermés, il ne l'avait retrouvée nulle part ».

De son côté, le docteur Antommarchi, autre mémorialiste, l'a entendu évoquer les souvenirs que la Corse lui a laissés : « Je jouis encore de ses sites, de ses montagnes ; je la foule, je reconnais l'odeur qu'elle exhale ».

Bien plus tard, Maupassant découvre « l'odeur de jolie femme » que le maquis exhale dans la fraîcheur de l'aube, alors que son navire longe la côte, et « le mordant parfum des plantes aromatiques ».

Parcourant l'île, il en décrira « l'impénétrable maquis, formé de chênes-verts, de genévriers, de lentisques, d'alaternes, de bruyères, de lauriers-thyms, de myrtes et de buis », sans compter les arbousiers aux fruits écarlates, et « les clématites enlaçantes, les fougères monstrueuses, les chèvre-feuilles, les cistes, les romarins, les lavandes et les ronces ».

Son opulente végétation fait de la Corse une île verte, avec ses différents étages de végétation : maquis proprement dit, olivier, chêne-vert, chêne liège, figuiers de Barbarie, mimosas, eucalyptus ; puis châtaignier, aulne et pin maritime ; puis le pin laricciu, le sapin, le hêtre, l'aulne nain, le houx, l'hellébore. du littoral aux sommets, les fleurs se répandent parfois en véritables tapis : crocus, romarins, genêts, anémones étoilées, asphodèles, cyclamens, coquelicots, violettes, pâquerettes, etc., dans une symphonie odoriférante sinon parfois enivrante.