Rechercher ma location de vacances

Nombre de vacanciers


Le Cap Corse

Le Cap Corse

gites-corsica-cap-corse

Durant vos vacances en Corse vous souhaitez découvrir des paysages magnifiques et des villages typiques ? Et si vous partiez à la découverte du Cap Corse ? Situé à l'extrémité nord de la Corse, le Cap Corse regorge de petits ports de pêche et est accessible par une route longeant sa côte escarpée.
Avec Gîtes de France Corse, réservez votre location de vacances dans le Cap Corse et découvrez une région de caractère !


De Bastia à Bastia, le tour du Cap corse est long de 128 km. Il longe une côte escarpée, dominant la presqu'île qui culmine à plus de 1200 m.
La nature des roches à dominante de schistes lustrés à l'Est et d'ophiolites à l'Ouest, le réseau hydrographique qui a caractérisé les compartimentages humains, les nombreuses failles où ont été découvertes et souvent exploitées des fossilisations (marbres calcaires, quartzites verdâtres, grenats, silices noirs, gabbros divers, etc), en font un paysage extrêmement varié et pittoresque.
La côte Est, de Bastia à Macinaggio, offre sur 38 km une urbanisation quasi continue jusqu'à Erbalunga, puis des petits villages avec leurs marines (Sisco, Pietracorbara, Cagnano, Santa-Severa, et Meria).

Que l'on ne s'y méprenne cependant pas : située à Pietranera par Mérimée, l'action de « Colomba » se déroule bien plus au Sud, à Fozzano dans les environs de Propriano. En revanche, le pèlerinage de Lavasina, où des dizaines de milliers de fidèles viennent le 8 septembre adorer un tableau miraculeux datant de 1677 voué à la Madone est assurément la plus grande manifestation religieuse insulaire.


Dotée d'un port de plaisance très fréquenté, Macinaggio possède à la pointe de Coscia une grotte située au-dessous du niveau de la mer où des archéologues réputés ont découvert des ossements d'animaux vieux de 60 ou 70 000 ans et, plus récemment, selon l'éminent spécialiste Eugène Bonifay, le premier indice d'une présence humaine en Corse pendant le Paléolithique.
Rogliano
, dont Macinaggio est l'un des huit hameaux, est historiquement la capitale du Cap : elle fut dès le XIIIe siècle le fief de San-Colobano dévolu à la famille Da Mare.
Du château de San-Colombano, on peut encore admirer les ruines.

Une vingtaine de kilomètres séparent Macinaggio de Centuri, par Ersa et Morsiglia, où le couvent des Servites (XVIIe) est encore bien conservé.
Quelques îles (Finocchiarola et surtout la Giraglia, dont le phare de 26 m de haut, achevé en 1848, est l'un des plus puissants de la Méditerranée) parsèment un littoral que domine la tour de Senèque, sans doute ainsi nommée parce que le philosophe romain, exilé en Corse par Néron, n'y séjourna jamais !...

De Centuri à Patrimonio (50 km), la côte occidentale propose Pino avec son couvent et ses spectaculaires sépultures, Canari, où l'existence sur un si beau site de l'ancienne usine d'amiante (fermée en 1964) constitue un regrettable hiatus, Nonza, bâti sur un à-pic de cent mètres sur la mer dominant une plage de galets noirs (qui ne sont pas d'origine volcanique, mais sont des «stériles» rejetés à l'eau par l'usine en question et drossés en ce lieu par les courants), Farinole et, enfin, Patrimonio, avec ses fameux crus vinicoles, le menhir de San-Martino et ses nuits estivales de la guitare.

Pour boucler le tour du Cap, la route emprunte le col de Teghime (536 m), théâtre en 1943 d'une sanglante bataille pour la libération de Bastia entre les goumiers marocains et les Allemands.


Montagne dans la mer comme toute l'île, mais sans doute plus encore en raison de sa configuration, le Cap Corse paraît à soi seul un univers.
N'a-t-il pas donné son nom au plus célèbre apéritif insulaire, créé par Louis-Napoléon Mattei en 1872, qui était issu d'une famille originaire d'Ersa (où il dressa comme symbole le « Moulin Mattei » que l'on peut encore admirer aujourd'hui), vin tonique au quinquina à la renommée devenue mondiale de par la présence des « Corses partout » ?
Et n'est-il pas aussi le haut lieu des tours génoises, qui semblent encore veiller sur les rivages, de Miomo à Negro en passant par Sisco, Pietracorbara, Losse, Santa- Severa, Luri, Tomino, Rogliano, Finocchjarola, la Giraglia, Tollare, Centuri, Pino, Giottani, Canari, Albo et Nonza ?


Inscrivez-vous à la newsletter

Pour être informé de nos actualités et promotions, merci de nous indiquer votre email. En vous inscrivant, vous acceptez de recevoir la newsletter Gîtes de France Corse. Pour plus d"information sur notre politique de protection des données personnelles cliquez ici